Discours prononcé par Michael Cautillo Président et directeur général Autorité du pont Windsor-Détroit à la Rencontre publique annuelle 2014-2015 de l’APWD


Bonjour.

Merci beaucoup.

Et bienvenue à la première rencontre publique annuelle de l’autorité du pont Windsor-Détroit. Je suis heureux d’avoir la possibilité de vous parler aujourd’hui et de m’exprimer au sujet du projet de pont international de Gordie Howe, ainsi qu’au sujet des progrès réalisés par l’autorité du pont Windsor-Détroit, ou APWD, durant notre première année financière d’exploitation.

Nous sommes réunis aujourd’hui au centre culturel du Mackenzie Hall, un édifice du patrimoine situé dans le quartier Sandwich, à l’extrême est de Windsor. Pour ceux qui se joignent aujourd’hui à nous par webdiffusion et qui n’auraient pas encore visité cette communauté historique, je vous encourage à le faire bientôt.

J’aimerais commencer mon intervention en parlant de la genèse du projet de pont international de Gordie Howe. Le Canada et les États-Unis possèdent la plus importante relation commerciale bilatérale au monde, avec un total de 870 milliards de dollars échangés par an. La majeure partie de ces échanges commerciaux se font grâce à environ 2,5 millions de camions qui traversent la frontière ici, à Windsor-Détroit.  

Comme le président l’a évoqué dans son intervention, et je pense que cela vaut la peine de le rappeler, le passage Windsor-Détroit rassemble plus de 30 % du commerce États-Unis – Canada transporté par camion. En termes monétaires, cela représente plus de 100 milliards de dollars par an.
 
Du fait de son importance économique, l’importance de cette route commerciale a été reconnue comme majeure pour les économies des deux pays, à la fois par les gouvernements de l’Ontario au Canada et du Michigan aux États-Unis. Les deux gouvernements ont admis qu’il était nécessaire de créer des itinéraires supplémentaires, pour augmenter la capacité de passage et améliorer la connectivité entre Détroit et Windsor. Ainsi, le flux de personnes et de marchandises entre le Canada et les États-Unis pourra augmenter.

Le nouveau pont international de Gordie Howe répond à ces besoins. Il permettra de faciliter le transit des particuliers et des marchandises, et s’intègre dans les projections de trafic futur.

Le projet de pont international de Gordie Howe présente quatre composantes principales.

Tout d’abord, le pont en lui-même comprendra six voies de circulation, fera trois kilomètres de long, avec une travée centrale de 850 mètres, ou un demi-mille.

Deuxièmement, le point d’entrée au Canada s’étendra sur 55 hectares, soit 130 acres, et comprendra une douane, un poste-péage de frontière et des équipements d’entretien. Lorsqu’il sera terminé, il s’agira du plus important point d’entrée au Canada le long de la frontière USA-Canada.

Troisièmement, le point d’entrée aux États-Unis s’étendra sur 60 hectares, soit 148 acres, et comprendra une douane et un poste-frontière.

Quatrièmement, nous aurons un échangeur avec l’autoroute 75 afin de permettre un accès aisé des véhicules vers et depuis le pont.

Bien que cela ne fasse pas partie du projet de pont International Gordie Howe, je m’en voudrais de ne pas mentionner la promenade du très honorable Herb Gray qui est partie intégrante de tout nouveau dispositif routier frontalier.

Ensemble, la promenade, le nouveau pont et le nouvel échangeur avec l’autoroute 75 vont former un réseau autoroutier intégré qui simplifiera le commerce et les voyages entre le Canada et les États-Unis.

Ce projet historique palpitant sera mis en place par l’autorité du pont Détroit-Windsor.

Le mandat de l’APWD consiste à superviser et à gérer la procédure de passation des marchés concernant la conception, la construction, le financement, l’utilisation et l’entretien du pont international de Gordie Howe, tout ceci au travers d’un partenariat public-privé.

L’APWD supervisera et gérera également la construction et l’utilisation du nouvel échangeur.

L’APWD a été créée en 2012 et a entrepris ses activités en août 2014. C’est à ce moment que le gouvernement du Canada a nommé les membres du conseil d’administration et de l’autorité internationale. (nommer les membres de l’autorité internationale présents)

J’ai également été nommé président et directeur général de l’APWD en août 2014, et en suis devenu le premier employé.

Mes priorités étaient triples : mettre en place les capacités de construction et les capacités corporatives, mener la phase de transition de certains projets depuis le gouvernement du Canada vers l’APWD et prendre en charge les activités de préapprovisionnement. Ceci a permis à l’APWD de progresser dans l’établissement du partenariat public-privé, ou PPP, concernant la réalisation du projet.

Je suis heureux d’annoncer que de grandes choses ont été accomplies durant l’année fiscale 2014/2015.

Nous avons établi notre maison-mère au centre-ville de Windsor et sommes devenus l’un des nouveaux employeurs de la ville. Nous avons commencé à recruter et l’équipe de direction de l’APWD a été créée.

J’aimerais prendre un moment pour vous présenter les membres de l’équipe de direction de l’APWD :

  • Leslie Martin – vice-présidente générale responsable de l’ingénierie et des opérations
  • Marta Leardi-Anderson – vice-présidente responsable de la politique de l’entreprise et de l’exécution du projet
  • Linda Hurdle – dirigeante principale des finances et de l’administration
  • John Nader – conseiller général
  • And Heather Grondin – vice-président chargé des communications et des relations avec les différents interlocuteurs.

L’APWD est composée d’un groupe d’employés dévoués. Actuellement, plus de 40 personnes ont été engagées, possédant une expertise en ingénierie, en technique, en approvisionnement, en finance, en environnement, en droit, en politique ou en communication.

Nous avons été bien occupés durant notre première année d’exploitation, et notre équipe a travaillé de longues heures afin de permettre des progrès importants. Je voudrais remercier tous les employés de l’APWD pour leur dévouement, leur soutien et leur engagement.  

J’aimerais également prendre un instant pour souligner notre collaboration avec l’administration fédérale des ponts et chaussées américaine, le département des transports du Michigan et le bureau du gouverneur du Michigan. Quelques représentants de ces organisations sont avec nous aujourd’hui. (nommer ceux qui sont présents : Andy Doctoroff, d’autres à confirmer). L’APWD travaille quotidiennement avec leurs équipes, et leur dévouement, leur soutien et leur engagement sont comparables à ceux de notre propre équipe de l’APWD.

De manière à réaliser pleinement la transition des responsabilités des agences gouvernementales, l’APWD a eu recours à plusieurs services-conseils externes, y compris :

Des conseillers en finance et transactions, des conseillers en marchés financiers, des conseillers juridiques, et un surveillant de l’équité PPP.

Nous bénéficions également des meilleures pratiques du secteur public grâce à l’aide des Services publics et Approvisionnement Canada dans le processus d’approvisionnement.

Bien que les activités aient été transférées du gouvernement fédéral à l’APWD, nous travaillons en étroite collaboration avec Infrastructure Canada, Transports Canada et les Services publics et Approvisionnement Canada, ce projet étant un des objectifs prioritaires du gouvernement canadien.

Lors de l’année fiscale 2014-2015, l’APWD a commencé certaines activités d’approvisionnement.

En août 2014, nous avons commencé à comparer les différentes options de systèmes de transport intelligents (STI) et de systèmes de péage pour le nouveau pont. Le STI contribuera à la gestion de la circulation grâce à certaines technologies et sera intégré aux STI existants, tels que les panneaux d’affichage à message variable pour indiquer les conditions routières, tant en Ontario qu’au Michigan. Les options de système de péage comprennent des moyens d’accélérer l’encaissement des frais de péage sur le nouveau pont, par l’installation de transpondeurs par exemple.

En janvier 2015, à la suite d’un appel d’offres, l’APWD a octroyé le contrat à Parsons inc. pour réaliser le travail d’ingénierie et pour fournir des conseils techniques pour le projet du pont international Gordie Howe. En vertu du contrat, Parsons inc., agit en tant que consultant général en ingénierie et fournit une gamme de services d’ingénierie professionnelle afin de préparer le projet pour le processus d’approvisionnement PPP.

Le travail comprend la gestion de projet, les études d’ingénierie, la conception technique, le déménagement des services publics et le développement du cahier des charges pour tous les éléments du projet de traversée, des deux côtés de la frontière.

De plus, durant l’année financière 2014-2015, les gouvernements du Canada, des États-Unis et du Michigan ont poursuivi leurs discussions sur de nombreuses questions. En février 2015, les trois gouvernements ont conclu une entente concernant le point d’entrée aux États-Unis.

L’entente garantit que tous les éléments du projet seront livrés, au bout du compte, par un partenariat public-privé. Grâce à cette entente, l’APWD s’est trouvée en mesure de faire avancer le projet.

Bien que je doive limiter mes commentaires sur l’année fiscale 2014-2015 aujourd’hui, je souhaite mentionner une partie du travail accompli en 2015.

En avril 2015, l’autorité internationale a approuvé le plan du MDOT concernant l’acquisition de propriétés au Michigan. Le Michigan est responsable de toute l’acquisition de propriétés aux États-Unis pour le projet. Les propriétés nécessaires pour le côté du Michigan du projet ont été définies par un ensemble de plans définitifs des droits de passage. Jusqu’à présent, le MDOT a mis sur pied une équipe de consultants, comprenant le bureau du procureur général du Michigan et l’adjoint du procureur général, pour l’achat de plusieurs propriétés.

Le déménagement des services publics a aussi débuté au Michigan.

En mai 2015, le nouveau pont a officiellement été nommé le Pont international Gordie Howe dans une annonce conjointe du Canada et du Michigan.

En juillet 2015, a commencé, et nous venons tout juste de la terminer, la première étape du processus d’approvisionnement en deux phases pour choisir le partenaire du secteur privé.

En octobre 2015, nous avons commencé les activités appelées Premiers travaux sur le site du point d’entrée du Canada.

Les premiers travaux comprennent la construction d’une route d’accès de quatre kilomètres, le déménagement des services publics et la mise en place d’importantes quantités de remblais pour stabiliser le sol. La réalisation de ces premiers travaux est nécessaire pour préparer le site du point d’entrée au Canada, afin que le travail entrepris par le partenaire du secteur privé puisse débuter.

Le projet des premiers travaux a considérablement modifié le paysage et il s’agit du premier signe visible du début de la construction du projet du Pont international Gordie Howe.

Concernant l’avenir, l’APWD continuera à travailler en étroite coordination avec nos différents partenaires.

Nous poursuivrons le déménagement des services publics et l’acquisition de propriétés du côté américain ainsi que les activités des premiers travaux du côté canadien.

Et nous terminerons le processus d’approvisionnement PPP.

Mesdames et Messieurs, le projet du Pont international Gordie Howe restera historique. Il s’agit d’une période palpitante pour l’APWD. De plus, il s’agit également d'une période palpitante pour la région.  

Je suis fier de faire partie de ce qu’on appelle au Comité sénatorial canadien « notre magnifique projet » et je suis heureux que l’Autorité du pont Windsor-Détroit soit bien positionnée et préparée pour les tâches qui l’attendent.

MERCI.